Libera me se lit d'une traite et démontre avec bonheur que roman sentimental ne rime pas forcément avec Arlequin.

GayVox.com

“(…) Karin Kallmaker est connue pour être la reine du roman lesbien sentimental anglo-saxon… La dame mérite son titre, car on est très loin des récits à l’eau de rose surannée, avec sentiments dégoulinants de niaiserie 
(…) Est-ce la maturité, la maîtrise du style qui font que ce canevas prend sans paraître outrancié ? (Encore une fois, félicitation pour la traduction).
 “Libera me” se lit d’une traite et démontre avec bonheur que roman sentimental ne rime pas forcément avec Arlequin.”

GayVox.com

Read more about

Wild Things   

Thoughtful and Congenial are welcome visitors. Disrespect and Spite will be shown the door.